oct
25

Seo charlatants update : répondre à un argumentaire

Ecrit par Saiko Sama  //  3 Commentaires

Update de mon article Seo charlatants étude de cas : comment trouver un pigeon., la charmante Mélanie m’a gentiment répondu. J’avoue que c’est courageux, et que je suis presque suprise qu’elle (je dirais elle-même si je suis toujours convaincue qu’il s’agit d’un fakename) ai prit le temps de me répondre. Mais ça reste plein de mauvaise fois flagrante. Vous vous doutez qu’entre temps j’ai fait des recherches sur son nom+prénom, nom+prénom+sonsite, etc. Rien. Enfin si : pleins de trucs, car Mélanie a un nom TRES commun. Pratique.

A noter que je n’ai toujours rien contre les SEO, que cet article est encore plein de sarcasme et que j’ai d’ailleurs toujours une amie SEO à qui j’ai forwardé l’ensemble des conversations qui a beaucoup ri.

[ironie, sarcame, saiko est méchante]

Je vais donc vous poster la réponse (puis la mienne, faut pas abuser), et nous allons donc voir aujourd’hui comment on tenter de gagner un argumentaire sur l’internet, quand on n’a que du vent et une base bien fumeuse.  Je laisse à CerberusXt le soin de vous donner le cours, pour ceux qui n’ont pas lu, voilà le rattrapage : Tutorial : Comment remporter un débat sur Internet avec des techniques de blaireau . A la fin de l’excercice je ramasse les copies, le but est de me dire exactement quelles techniques du cours de CerberusXt ont été mises en œuvre ici.

Le mail en question :

Réponse de Mélanie

Notez donc, pour tenter de rattraper un argumentaire foireux, quand on c’est fait prendre la main dans le sac par une blogueuse vindicative au franc parler (là c’est moi) et à la rhétorique pétrie de sarcasme, vous pouvez :

  •  tenter la fausse flatterie sur un nuage de meaculpa : ” Une erreur de notre part “, ” Nous nous sommes trompés”, ”  nous aimerions bien connaître la personne qui a réalisé le template pour lui faire nos félicitations”  ” C’est gentil de votre part de…”. Lulz ?
  • tenter de retourner l’argumentaire utilisé contre la personne du type :  vous m’accusez de ne pas avoir lu votre site, ha, mais vous ” vous [n']avez pas trop observé le fonctionnement du service, pour le définir “un site de rencontre(s)”. C’est celui qui dit qui est, tous les coups sont permis ! Cet argument est JUSTE priceless, dans la mesure où leur balise  description dit “venez faire des rencontres” et leur title a aussi le mot rencontre et qu’il y a sur tous les site ” XXX un site de rencontres et de chat ” D’une mauvaise foi sans égal, mais c’est moi qui catégorise trop vite ^^
  • tenter de tourner la personne en face en ridicule, la rabaisser, de manière ironique, mais à peine déguisée (c’est de bonne guerre) ” je comprends que cela ne soit pas évident pour quelqu’un qui se fiche royalement de ce genre de choses”
  • jouer la transparence totale “vous voulez voir mes comptes ou ma stratégie commerciale?”
  • jouer les martyres du style “vous n’êtes pas respectueux dans votre mail.” Il faut préciser que, pour moi j’ai été plus que respectueuse (plus dans le mail que sur le blog d’ailleurs), j’ai juste un ton très sarcastique qui fait qu’on dirait pas (ouai elle est facile).
  • jouer les sages je vous salue bien bas je ne vais pas m’abaisser à ça, ” Je ne vous ajoute pas de photos, justement. “.
  • le grammar nazi : discret celui là, mais quand même, mettre une faute en gros souligné.

 

Notons qu’il n’est nulle part fait réponse à ma question “influent, montrez moi votre profil pour me le prouver”.

Je veux bien lui accorder un point : j’ai peut-être été un peu fort en mettant en avant son manque de professionnalisme. Mais ai-je tord ? Est-ce que le boulot de SEO, quand on cherche des partenaires, ne consiste pas justement à lire un minimum les sites à qui on en propose ? Ou alors j’ai rien compris à ce métier et je veux bien qu’on m’explique.

Voici donc ma jolie réponse, j’avoue que j’ai essayé d’être un peu plus gentille que sur le premier mail. Je ne suis pas sûre d’y être parvenue, je crois que je vais encore me faire traiter d’irrespectueuse. Vous pouvez vous amuser à relever mon argumentaire, je dois utiliser quelques unes des techniques citées au dessus. (j’ai jamais dit que c’était pas de bonnes techniques hein !) En vrac vous noterez quelques techniques de caressage dans le sens du poil, de contre contre argumentation, et même un tentative gentillette de tourner en ridicule (j’en suis pas à rabaisser) mon interlocuteur.

 

Ma re réponse à Mélanie

 

[/ironie, sarcame, saiko est méchante]

Je pense que ce débat ne mènera à rien, ceux qui suivent le blog savent à quel point je peux me montrer puante quand j’ai un truc à dire ou qu’on me prend ouvertement pour une conne, deux fois de suite. Mais il faut avouer que l’exercice de rhétorique est assez plaisant. Pourtant, il lui suffirait pour me clouer le bec, de me donner le lien de ce fameux profil stumbleuppon si influent. Ou la page de partenariat de son site. Etc… Je suis pas difficile à convaincre comme fille.

 

 

3 Commentaires pour “Seo charlatants update : répondre à un argumentaire”

  • ” tenter la fausse flatterie sur un nuage de meaculpa” <= je ne pense pas qu'elle ait tenté cela en fait. Je pense que c'est déjà de l'ironie, ce que confirme la toute fin avec le "c'est clair que nous nous sommes adressées à la mauvaise personne". Cela permet d'attaquer sournoisement tes compétences.

    • J’ai bien dit la “fausse flatterie”, effectivement cela n’a rien de la flatterie, mais ça m’a fait rire, dans la mesure où mon mail précédent expliquait qu’il s’agit d’un template trouvé sur le web (et non une personne qui me l’a réalisé pour moi). Mais le coup de féliciter la personne qui l’a créé m’a fait hurler de rire, c’est d’une hypocrisie sans nom, je me doute bien qu’ils ne le feront jamais et qu’il s’agit encore d’une pirouette de plus.

  • Je suis sans doute cynique mais un partenariat publicitaire bien senti pourrait vous faire engranger pas mal de fric vous savez … Peut-être pas avec eux mais avec d’autres qui sait ?
    Des blogueurs obtiennent des ristournes de vendeurs de matériaux ou de prestataires de travaux en négociant un placement produit, et leur blog n’est pas toujours d’une aussi bonne tenue que le vôtre. Songez-y :D