oct
24

Seo charlatants étude de cas : comment trouver un pigeon.

Ecrit par Saiko Sama  //  3 Commentaires

Il fallait bien que ça arrive un jour, j’ai été contactée pour de l’échange de lien. Ce n’est pas la première fois, mais là c’était tellement pas dans la cible et flagrant qu’ils s’agissait d’un gros masse spamming de blog, que je me suis permise de lui répondre et vais vous poster le mail. Par contre il faut m’expliquer pourquoi c’est souvent des sites de rencontre qui me contactent, soit ils ne lisent pas le contenu, soit ils ont RIEN compris au contenu du blog.

Mais avant de commencer, je tiens à préciser une chose : je n’ai rien contre les SEO, au contraire. C’est un boulot très intéressant et admirable quand il est bien fait. C’est plus après ces vautours profiteurs qui prennent les blogueurs pour des piegons que j’en ai, ces pique assiette qui salissent la profession (et pourtant je ne suis pas SEO moi-même). Pas de bol, je suis des blogs de qualité comme seomix   ou axenet , du coup je les piste à 100km à la ronde les petits malins. Considérez donc cet article comme on considérerait une tête d’indien accrochée sur un poteau devant une ville du FarWest : un avertissement.

J’ai donc aujourd’hui reçu un mail de Mélanie, qui soit disant bosse pour un site de chat vidéo pour adolescents. Notez déjà la première technique de chacal, consistant à utiliser un prénom féminin en se disant que ça passera mieux. Dommage, je suis une fille.

Le mail en question, sous forme d’image, pour ne pas lui faire de publicité, les url ont étées floutées :

Le mail de Mélanie qui me promet la lune en terme de SEO

 

On décortique, pour faire un bon spam piège à con, il vous faut donc :

1.  Écrire une introduction bateau, avec des mots comme “information”, “contenu”, “ligne éditoriale”. Restez vague, sinon le pigeon pourrait croire que vous avez vraiment lu son contenu. Un petit compliment sur le design c’est toujours sympa, surtout quand c’est un template wordpress hyper connu. Surtout restez le plus général et vague possible : c’est déjà super chiant d’écrire un mail à copier coller, vous allez pas non plus vous faire chier à l’adapter pour chacun de vos pigeons, faut pas exagérer !

2. Dire qu’on est influent sur facebook, twitter, stumbleuppon, n’importe que réseau social. Ajouter des chiffres bidons, et promettre des visites vers le site du pigeon. Par contre, omettez discrètement de donner l’url de votre profil si influent, il faudrait pas que le pigeon puisse aller vérifier.

3.Demander un backlink de manière “gros bourrin” et faire miroiter des visites en retour : “ouaich gros si t’aime paie ton lien”, puis promettre la lune en échange du genre “publicité et rédaction gratuite d’articles”. Là encore, restez vagues, il faut vendre du rêve à votre pigeon !

4. Rajouter une couche sur l’importance du référencement, et préciser qu’on est un professionnel et qu’on détient les clés de google : c’est vous qui allez lui booster son référencement. Plus c’est gros, plus ça passe. Mais attention, ne citez surtout pas la boite pour laquelle vous bossez et ne mettez pas non plus l’url de votre site : vous êtes un professionnel, le pigeon doit vous croire sur parole à ce stade là.

5.  Cerise sur le gâteau, proposer un audit gratuit : appâtez avec des mots clés “gratuit”, “rapide”, “efficace”, “booster vos visites”, etc.  En plus vous êtes hyper généreux, vous n’avez pas besoin de manger, donc vous allez proposer tout ça à votre pigeon sans qu’il ai besoin de dépenser un seul centime.

 

Voilà, les 5 clés de la réussite : prenez les blogueurs pour des cons, plus c’est gros, plus ça passe. Vous prendrez bien un tube de vaseline pour la route ?

Pour le fun, je vous copie/coller également la réponse que je lui ai faite.

Ma réponse à Mélanie

 

Je ne sais pas si “Mélanie” répondra, mais j’espère de tout cœur qu’elle va repasser me faire un petit coucou et tombera sur cet article.

Ps : notez au passage la balise description pas du tout racoleuse de cet article ^^

 

Update : la suite de la conversation est disponible sur l’article Seo charlatants update : répondre à un argumentaire, enjoy.

3 Commentaires pour “Seo charlatants étude de cas : comment trouver un pigeon.”

  • Bon ton site web possède déjà les url explicite et c’est du wordpress derrière donc pour le référencement y a rien à faire de plus. Et comme tu écris assez régulièrement (c’est le principe du blog d’ailleurs) bah j’ai envie de dire no need help pour le référencer. Je suis surement curieux mais j’aurais bien aimé voir le fameux profil_super_influent_avec_plein_de_visites.

  • Bah oui, je dirais pas qu’il soit super optimisé, mais ce qui est faisable sur le site est fait. Après il y a tout le coté linking, réseaux sociaux, etc, mais comme je lui ai dit, cela ne m’intéresse pas vraiment et ça prend du temps (contrairement à ce qu’elle essaie de me faire croire)

  • xD énorme la réponse, avec le magnifique pigeon en prime…